GoëleRando activité et engagement bénévole

 

Jean-Mary, quelle a été ta motivation ?

    "J’ai répondu vers le mois de mai à une recherche de bénévoles par la Fédération Française de Randonnée Pédestre à l'échelon national, pour promouvoir la Rando Santé® en France.

    Étant sensibilisé par le sujet, je me suis proposé dans la mesure de mes moyens et disponibilités.

    J'ai ensuite eu deux entretiens avec la chargée de mission à la FFRP sur la Rando Santé® et Marche Nordique, Dominique LUCAS Conseillère Technique Nationale.

    Fortement intéressé par mon expérience sur le sujet, elle m'a invité à intégrer  la cellule Rando Santé® de la FFRP, en intervenant une journée par semaine, le lundi actuellement."

Et aujourd'hui ?

    "Notre cellule domiciliée à Paris, comporte trois personnes : Lydie Leuilliot, Thérèse et moi même.

    On nous a fourni un poste de travail avec des adresses internet (le groupe et individuellement) avec tous les accès nécessaires aux données de la FFRP pour fonctionner."

Quelle est ta fonction ?  

    "Gérer tous les dossiers de demandes de labellisation Rando Santé®, valider leurs conformités et les faire approuver par Robert Azaïs Président FFRP, ce qui nécessite un suivi dans les structures de la FFRP,

    Envoyer différents courriers pour informer les clubs demandeurs, le Comité du Département et la Région,...

    Collecter le suivi annuel de leurs activités auprès des clubs pour infos et statistiques, puis réaliser un flyer diffusé trimestriellement.

    Les clubs nous adressent éventuellement des messages sur des opérations ponctuelles, par exemple notre W-E en Sologne avec le Codérando77. 

    La cellule répond aussi à toutes les questions posées par les clubs, Comités, Régions, animateurs RS au sujet de la Rando Santé® à la FFRP 

    Nous devons également adapter tous les documents Rando Santé® et supports publicitaires (Flyers, affiches, carnet de suivi de progression, etc...) notamment les différents LOGOS et pictogrammes)

    De fait, la formation d'animateurs évolue aussi en intégrant tous les paramètres liés à la Marche  Nordique et le Longe Côte, en test sur deux stages en Ile de France et Les hauts de France."

Quel est l'objectif ?

    "Cette évolution découle de la loi Santé et de la volonté ministérielle de faire bouger les Français. 

    Et à l'approche des Jeux Olympiques de Paris 2024, la pression sur le sujet s'accentue fortement."

 

Jean-Mary Montean

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Patricia GUILLON (mercredi, 29 janvier 2020 10:55)

    Merci pour Le témoignage de Jean-Mary. C'est toujours intéressant de connaître la Vie d'un Club. A bientôt !